Travailler en open space quand on est autiste

Contrairement à beaucoup d’autistes (et de non-autistes), je n’ai jamais eu de problème pour travailler en open space, au contraire. L’explication ? Mon déficit de cohérence centrale, terme savant expliquant que je perçois mon environnement de façon fragmentée, que j’ai accès en priorité aux détails, au détriment de « l’image globale ».

Ainsi, toutes les informations échangées par mes collègues entre eux ou bien au téléphone avec l’extérieur, sont autant de pièces que j’ajoute à mon puzzle à trous, avec le fol espoir de constituer cette image globale qui me fait tant défaut.

Chaque autiste est différent, et ainsi ses besoins en aménagements au poste de travail.

Publié par Sylvie Seksek

Mon blog sur l'autisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :